Participation au concours “WORLD SKILL BELGIUM”.

Qui es-tu ?
Je m’appelle Hugo, j’ai 18 ans et je suis l’option « électricien-automaticien » au Collège Technique Saint-Henri à Mouscron depuis 1 an et demi. Avant d’arriver « à Saint-Henri », j’étais à l’école des Frères Maristes où je suivais l’option « maths-sciences »

Tu as fait plus de 3 heures de train pour participer à ton premier concours de présélection « World Skill ». Qu’as-tu fait durant cette journée ?
Tout a commencé par une épreuve théorique qui était composée de quelques calculs et de questions de connaissances de base en électromécanique.

Ensuite, j’ai fait l’épreuve de la programmation dont le but est de créer le programme que l’on va importer dans un automate, celui-ci va donner des ordres à la machine pour qu’elle exécute une tâche bien spécifique.

La troisième épreuve était celle du dépannage, il fallait donc trouver différentes pannes dans un circuit électrique.

Et enfin, la dernière épreuve qui a été pour ma part la plus amusante était celle de la maintenance. L’expert m’a demandé de remplacer un vérin pneumatique et de vérifier le bon fonctionnement de la machine.

Qui as-tu rencontré ?
J’ai rencontré des jeunes de mon âge qui viennent des 4 coins de la Belgique pour partager leurs connaissances ainsi que leur passion et tenter de se sélectionner pour le concours national.

Si tu devais choisir plusieurs mots pour qualifier cette journée, quels seraient-ils ?
Enrichissante, éducative, stressante

Que t’a apporté cette journée ?
Cette journée m’a permis de découvrir les points sur lesquels je devrais m’améliorer. J’ai appris de nouvelles choses, notamment au niveau du dépannage et de la maintenance.
J’ai aussi appris à gérer mon stress et la pression.

Tes études t-ont-elles bien préparé à ce concours ?
Oui ! Sans mes études je n’aurais jamais pensé m’inscrire un jour.
La section « électricien-automaticien » est très complète et donc j’ai pu me préparer en suffisance pour ces présélections.

Si tu devais conseiller d’autres personnes qui désirent s’inscrire au concours l’an prochain, que leur dirais-tu ?
Je pense que je leur conseillerais de suivre une option technique ou du moins une formation. Et je leur dirais de s’inscrire sans hésiter car c’est une très belle expérience et quels que soient les résultats, ils en garderont un très bon souvenir.

Ton impression globale sur cette journée ?
Je suis très satisfait de cette journée car elle était très enrichissante et j’ai fait de belles rencontres.
Et puis je croise les doigts pour être sélectionné pour le concours national !

Quels sont tes projets d’avenir ?
Mon projet pour l’avenir est de passer les tests de sélection pour l’école royale des sous-officiers (ERSO) à l’armée, pour y suivre une formation technique dans la mécanique pour aéronef.